Marché immobilier liégeois, prix stables

Immobilier en province de Liège: marché soutenu mais prix stables Maisons, villas, appartements , comment a évolué le marché de l'immobilier ? C'est ce qu'ont analysé les notaires de la province de Liège. Principal enseignement du baromètre 2015 : si le nombre de transactions a augmenté de 12,5% ...

Immobilier en province de Liège: marché soutenu mais prix stables Maisons, villas, appartements , comment a évolué le marché de l'immobilier ? C'est ce qu'ont analysé les notaires de la province de Liège. Principal enseignement du baromètre 2015 : si le nombre de transactions a augmenté de 12,5% -un chiffre notamment dopé par des taux hypothécaires toujours très bas- les prix, eux, sont restés globalement stables. C’est le cas pour les maisons mitoyennes. Les appartements, eux, sont en légère hausse, surtout dans le neuf. Quant aux villas, les prix progressent de 10%, mais ce n'est qu'un rattrapage après plusieurs années de dégringolade. L'endroit prime sur la qualité Comme le confirme Renaud Chauvin, notaire à Verviers et porte-parole des notaires de la province de Liège, la situation géographique semble avoir désormais plus d'importance que l'état de l'habitation : "C’est quelque chose de nouveau que l’on a constaté l’an dernier. L’endroit prime sur la qualité du bien, notamment pour des questions de mobilité ". Un critère géographique qui explique le succès à Liège d'un quartier comme le Laveu, proche de l'autoroute. Comptez 200000 euros pour une maison. Il faudra en débourser 285 000 pour Embourg et Beaufays, à proximité de la E25. Le long de la E40, Hannut et Waremme séduisent toujours plus de candidats acheteurs. Très prisées également, les communes proches de la route du Condroz, telles que Nandrin (200 000 euros) et Neupré (250 000 euros). C'est le cas également de communes frontalières comme Eupen et Welkenraedt. Autre atout géographique recherché : l'environnement bucolique. Voilà pourquoi les communes des vallées de la Mehaigne et de la Burdinale séduisent. Comptez ainsi 200 000 euros pour vous installer à Burdinne. Enfin en région verviétoise, le plateau de Herve reste lui aussi très attractif. Pour les appartements, ce sont sensiblement les mêmes communes qui sont prisées, avec pour les logements neufs 2 chambres des prix qui atteignent et parfois dépassent ceux des maisons. C'est le cas à Visé par exemple. Small is beautiful ! Autre nouvelle tendance: " Small is beautiful ! ", surtout pour les terrains à bâtir, dont les prix sont pourtant en légère baisse (72 euros du mètre carré en moyenne). Comme l’explique Renaud Grégoire, notaire à Wanze et lui aussi porte-parole des notaires de la province de Liège "Les gens n’ont plus envie de passer leur temps libre à tondre 2500 mètres carrés de pelouse. Désormais, ils privilégient plutôt des terrains d’une superficie de 400 à 500 mètres carrés ". Selon les notaires, 2016 devrait être du même tonneau : beaucoup de transactions, mais des prix relativement stables. Source: RTBF.be 18/02/16

Category :   Actualités