De l'humour sur le métier d'agent immobilier

Evelyne Gielen vend et loue l'immobilier sur scène Agent immobilier dans la vie, cette Liégeoise de 42 ans n’a reculé devant aucun sacrifice pour monter un one-woman-show sur l’immobilier. De la profession d’agent immobilier à celle de comédienne, il n’y a qu’un pas. La preuve par Evelyne Gielen ...

Evelyne Gielen vend et loue l'immobilier sur scène Agent immobilier dans la vie, cette Liégeoise de 42 ans n’a reculé devant aucun sacrifice pour monter un one-woman-show sur l’immobilier. De la profession d’agent immobilier à celle de comédienne, il n’y a qu’un pas. La preuve par Evelyne Gielen qui l’a franchi avec un enthousiasme débordant. Dix ans après la création de sa propre agence « Mètrecarré », cette économiste de formation et Liégeoise de naissance (mais Bruxelloise d’adoption) a monté un one-woman-show autour du monde de l’immobilier. Un spectacle décapant, rempli d’humour, où cette femme qui a de l’énergie à revendre n’hésite pas à donner de sa personne pour divertir son auditoire. Intitulé Coup de cœur garanti, le spectacle dure une heure. S’adressant au grand public, il cherche, selon les dires de son auteure, à évangéliser le peuple sur l’immobilier, un monde impitoyable rempli de règles pour la plupart méconnues du commun des mortels. « En vendant à un prix trop bas ou en achetant à un prix trop élevé, on peut perdre 20.000 euros en une journée, aime-t-elle résumer. Le public ne se rend pas compte de l’extrême concurrence qui sévit dans le milieu immobilier. Une visite, ça se prépare car aujourd’hui, il y a dix biens pour un seul acheteur. J’ai effectué beaucoup d’analyses de marché et je me suis rendu compte que c’était toujours la même chose : les acheteurs critiquaient les banquiers et les vendeurs critiquaient les acheteurs. C’est Mars et Vénus version immobilière ! De là m’est venue l’idée du spectacle. » L’importance de désencombrer les lieux avant de le rendre « visitable », ne pas prendre trop de temps pour vendre car le temps, dans ce cas-ci, se retourne contre le vendeur, considérer autre chose que le prix au mètre carré : autant d’éléments qui figurent au programme du spectacle que le Soir Immo a décidé de parrainer et qui se déroulera le 21 septembre prochain à Wolubilis, à Bruxelles. « Je suis fille de professeur et suis révoltée par la manière dont on donne cours aujourd’hui, explique Evelyne Gielen. Enseigner de façon ludique est nettement plus productif. On doit apprendre en s’amusant… » On rit beaucoup en voyant l’agent immobilier se démener et suer à grosses gouttes sur scène. L’idée du seule-en-scène lui est venue il y a un an lors d’une formation immobilière à laquelle elle assistait à Rome. « Dans les toilettes de l’hôtel, ça ne s’invente pas, j’ai rencontré la comédienne belge Claudie Rion, qui participait à la formation en tant que coach sur l’art de s’exprimer en public. A mon retour en Belgique en septembre, elle m’a donné ma première leçon de comédienne. Je savais ce que je voulais mettre dans mon spectacle, elle m’a aidée à le rendre comique. Le fond, c’est moi. La forme, c’est elle. » A raison de deux leçons par semaine pendant une année entière, Evelyne a pris des cours sous l’œil avisé de Claudie. Tout a été passé au crible. « Il a fallu apprendre le texte par cœur, soigner ma tenue sur scène et travailler ma voix, se souvient Evelyne Gielen. J’ai été obligée de parler avec mon diaphragme, cet organe placé je ne sais pas très bien où mais extrêmement précieux ! Il a fallu apprendre à articuler et à insister sur les consonnes pour donner du rythme. Autant de petits détails dont je n’avais aucune idée et auxquels sont venus s’ajouter les costumes, l’éclairage et, surtout, la réaction du public qu’il est impossible de prévoir ! » A force de persévérance, l’agent immobilier a petit à petit enfilé l’habit de comédienne. Certes pas une comédienne confirmée (pas encore…), mais une femme capable malgré tout de repousser ses limites et de poser le pied en terre inconnue sans avoir peur du ridicule. « Ce spectacle, c’est le truc le plus dur que j’ai jamais fait dans ma vie, avoue-t-elle. Si j’avais su les difficultés qu’il comportait, je ne l’aurais jamais fait. Tout a été très difficile car rien n’est laissé à l’improvisation. J’ai même dû m’entourer de deux coachs sportifs. Et mon fils de 12 ans m’a improvisé une leçon d’escrime pour pouvoir manier le sabre de Star Wars que j’utilise sur scène ! Mais aujourd’hui, je suis juste heu-reuse… » Evelyne Gielen a déjà « rodé » son spectacle à quatre reprises, toujours à Bruxelles. Cent cinquante personnes l’ont déjà vu, parmi lesquelles la moitié était constituée des gens du monde de l’immobilier, et les réactions ont dans l’ensemble été très bonnes. « Mon engouement, mon énergie, mon enthousiasme et la participation du public à un moment du spectacle ont été très appréciés, dit-elle. Je ne suis évidemment pas devenue une comédienne en un an, mais j’espère quand même le devenir un jour ! Je veux pouvoir concurrencer Gad Elmaleh qui a fait un sketch sur l’immobilier intitulé L’appartement (rires)… » Sur fonds propres Evelyne Gielen a entièrement financé son propre spectacle. « Cela m’a coûté plusieurs milliers d’euros, mais je ne regrette rien car la vie est trop courte et j’ai pris beaucoup de plaisir à vivre cette expérience hors du commun, raconte-t-elle. Grâce à l’Immo, je vais pouvoir me produire à Wolubilis, une salle de 500 places dont j’ai toujours rêvé. C’est une chance inouïe car cela va m’obliger à monter mon niveau d’un cran ! » Pour se produire au mieux, Evelyne s’est entourée de professionnels. Claudie Rion est à la mise en scène et Christophe est à la régie. Après le 21 septembre, elle espère se produire à Paris. Des contacts ont déjà été pris avec le milieu de l’immobilier parisien et elle songe même à… Las Vegas. « Je rêve de faire un sketch lors d’une conférence de Mike Ferry, un formateur immobilier hyper connu outre-Atlantique que je connais personnellement. On peut toujours rêver, non ?… » Source: LeSoir.be 12/09/2015

Category :   Actualités