Que nous réserve l'immobilier en 2016

Aux douze coups de minuit le 31 décembre, pendant que vous embrassiez votre voisine sous les cotillons, certains pans de l’immobilier ont changé. Bref aperçu. Au feu le sapin, la dinde et le foie gras. Fini, aussi, le feu d’artifice du Nouvel An, bienvenue à l’année nouvelle ! 2015 est derrière n...

Aux douze coups de minuit le 31 décembre, pendant que vous embrassiez votre voisine sous les cotillons, certains pans de l’immobilier ont changé. Bref aperçu. Au feu le sapin, la dinde et le foie gras. Fini, aussi, le feu d’artifice du Nouvel An, bienvenue à l’année nouvelle ! 2015 est derrière nous et l’on saura prochainement ce que nous réserve le baromètre des notaires, tant au niveau des transactions que des prix en Belgique. Entre-temps, il n’est pas vain pour ce premier Immo de l’année de faire un (rapide) survol de ce qui a déjà changé avec le passage à l’an neuf. Première mesure pour ceux qui veulent rénover : Dorénavant, votre habitation devra être âgée d’au moins 10 ans (contre 5 précédemment) pour bénéficier d’un taux de TVA de 6 %. Sinon, c’est 21 %. On précisera que si les travaux demandent un permis de bâtir, et si la demande a été introduite avant fin 2015 (et que les factures soient émises avant fin 2017), le gouvernement, dans son extrême bonté, vous accordera le taux de 6 %. Deuxième mesure : Le précompte immobilier, cet adorable impôt sur les biens immobiliers que les propriétaires doivent payer chaque année. Si vous êtes propriétaire dans une des communes de Bruxelles, il sera augmenté de 12 % en moyenne, via les centimes additionnels (qui diffèrent d’une commune à l’autre). Troisième mesure: primes énergie Toujours à Bruxelles, les primes énergie sont chamboulées. Fini les primes pour une construction neuve, une rénovation passive ou une toiture verte. Ces avantages fiscaux se concentrent désormais sur l’audit, la ventilation, le chauffage et l’isolation. L’achat et l’installation de vos détecteurs de fumée seront entièrement à votre charge. Droits de donation Les droits de donation sur l’immobilier ont été alignés sur ce qui se fait déjà à ce sujet en Flandre depuis juillet. Vous voulez en savoir plus ? Un petit coup de fil et votre notaire fera le reste. Bonus-logement Enfin, le bonus-logement a subi lui aussi des changements notoires. C’est bien simple : en Wallonie, il disparaît au profit du chèque-habitat, lequel varie en fonction de vos revenus et du nombre d’enfants que vous avez à charge. La réduction d’impôts est limitée à 20 ans. Le Wallon qui a contracté un emprunt peut déduire au maximum 1.520 euros par an pour autant que son revenu net imposable soit inférieur à 21.000 euros par an. On le disait : plus on gagne, et plus l’avantage diminue. Si vos revenus annuels dépassent 81.000 euros, les chèques-habitat ne sont pas faits pour vous. Source: Lesoir.be 11/01/2016

Category :   Actualités